La 34ème mission d’Ennéa World se déroulera en Bulgarie. Le comité de sélection à approuvé le dossier de candidature de l’école Nikola Vaptsarov d’Hadzhidimovo. La mission d’Ennéa World consistera à distribuer des kits de fournitures scolaires aux 110 enfants de primaires. Ces fournitures, collectées par les bénévoles d’Ennéa World, divers groupes d’étudiants à travers la France, notamment Sixtine et Capucine dans le 16ème arrondissement de Paris, ou offerts par des particuliers et des entreprises, seront distribuées par 7 étudiants de l’Institut Régionale du Travail Social de Melun : Le groupe « Trousse pour un c’est stylo ! » est composé de Julien, Nicolas, Annaelle, Clément, Nina, Baptiste et Alexandre. Le groupe passera plusieurs jours avec les écoliers autour d’activités diverses.

« L’établissement Nikola Vaptsarov est une école secondaire d’Hadzhidimovo, ville du sud-ouest de la Bulgarie qui compte environ 4 000 habitants. Elle se trouve à 50 km de la mer Blanche et à 220 km de la capitale, Sofia.

L’école a 150 ans d’histoire. Elle a été fondée en 1859. Elle compte des jeunes non seulement d’Hadzhidimovo, mais aussi des villages voisins. Les élèves apprennent l’anglais comme première langue étrangère et le français ou l’allemand en deuxième langue étrangère.

Le nombre total d’apprenants à l’école est de 360 entourés de 40 enseignants hautement qualifiés. Leur mission est d’éduquer et de sensibiliser les enfants des écoles des villages environnants d’Hadzhidimovo et de les préparer à relever les défis des temps modernes. Ils créent les conditions pour développer leurs capacités individuelles et garder leur identité culturelle. Ils mettent en œuvre des exigences en matière d’enseignement public et des normes pédagogiques dans diverses disciplines au travers d’activités scolaires et parascolaires. Ils améliorent le mécanisme de protection de l’environnement scolaire et de l’éducation. Ils mettent également en œuvre des activités dans un esprit de tolérance, de citoyenneté et d’intégration européenne car la région d’Hadzhidimovo peut être considérée comme typique des concentrations de minorités ethniques. Les élèves viennent de différents groupes ethniques. Certains d’entre eux sont chrétiens tandis que les autres sont musulmans et tziganes. Ce n’est pas un problème pour eux de  travailler ensemble.

La ville était un important centre industriel avant que les changements économiques et politiques dans le pays apparaissent. Après 1989 et la chute du mur de Berlin, la plupart des entreprises industrielles ont fait faillite. Le pourcentage de chômage dans la région est plus élevé que la moyenne du le pays.

Beaucoup d’étudiants viennent de familles pauvres, ou ont des parents au chômage. Ils sont issus de différentes ethnies (bulgare, turque, rom) et ont un statut social différent. Les problèmes de discipline sont nombreux, avec leur cohorte de décrochage scolaire. Nombre d’étudiants n’ont pas le soutien de leurs familles. Certains d’entre eux vivent avec un seul parent, grands-parents ou seuls, parce que leurs parents travaillent à l’étranger pour gagner leur vie. La Bulgarie occupe malheureusement la première place dans l’UE pour décrochage scolaire. »